D’un côté, l’association Gullivigne dont je suis membre, avance sur son projet de FabLab à Clisson. De l’autre, j’accompagne le LUDyLAB dans le développement de son makerspace, afin d’avoir un véritable espace FabLab.

Etant actif dans différents projets de FabLab, il était donc logique que j’adhère au réseau français des FabLabs.

En parallèle, je soutiens la POC Foundation, association dont l’objectif est de valoriser les créations des usagers et les communs des Tiers-lieux. L’une des premières “preuves de concept” (un POC ou proof of concept est une réalisation courte ou incomplète d’une certaine méthode ou idée pour démontrer sa faisabilité) que souhaite soutenir la POC est le développement du “système d’information” des TILIOS (Tiers Lieux Libre & Open Source)

On peut d’ailleurs rappeler que les FabLabs rentrent dans la catégorie des tiers-lieux.

Le « Tiers Lieux » est une « configuration sociale » qui se matérialise le plus souvent par un « lieu physique et/ou numérique » dans lequel est activé par l’action du « Concierge » un « processus singulier » qui va permettre à des « personnes venues d’univers différents », voire contradictoires, de se rencontrer, se parler et créer ainsi un « 3ème langage » leur permettant de construire des projets (en) « communs ».

Pour comprendre tous les détails, je vous invite à aller sur le site de MoviLab (dispositif de laboratoire de modes de vie durables “in vivo” qui combine l’approche du libre – au sens de l’open source – et du développement durable).

Et pour finir, j’ai adhéré à La Fing – think tank de référence sur les transformations numériques – et notamment signé la tribune “Réinventer le numérique“.


2 commentaires

yoalor · juillet 29, 2019 à 11:36

Bonjour,
Je suis allé il y a peu au Nantes Makers Campus. J’ai pu y découvrir plein de projet intéressant etvdes bénévoles disponibles pour expliquer leurs projets.
Cordialement.

    gueidan · juillet 29, 2019 à 12:47

    Bonjour,
    les Maker Faire sont quand même plus sympas et fournis que Makers Campus, mais si c’était une première fois dans cet univers, ça reste une bonne introduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code