Retour à l’iPhone

Effectivement, c’est une information qui va peut-être choquer des gens. Après des années à parler de comment et pourquoi j’ai lâché Apple pour aller vers le plus d’outils et systèmes libres, me voilà de nouveau avec le téléphone de la pomme dans ma poche. Il faut que je vous explique un peu tout ça.J’ai eu le premier iPhone en 2007 et j’ai quitté IOS vers 2016 environ. Je viens donc de passer 6 années avec divers smartphones Android (OnePlus, Xiaomi, Fairphone), mais rien qui n’arrive pleinement à me satisfaire, malgré des avantages certains et une façon de faire qui m’intéresse. En effet, avoir la main sur son appareil, pouvoir le modifier, le customiser, le bidouiller, c’est cool. Se motiver et installer un autre système d’exploitation dessus (comme j’ai pu le faire avec /e/ ou Lineage), c’est top ! Mais je pense que maintenant, je veux simplement quelque-chose qui fonctionne bien, directement, sans trop me prendre la tête. Je n’ai plus le temps (et/ou l’envie) de passer des heures à bidouiller, à chercher la bonne application, à tout configurer aux petits oignons. Je vieillis ? Sûrement !

Les iPhones vivent en moyenne 4 ans et Apple les considère obsolètes après 5 années de vie sur leur boutique. En comparant avec la concurrence, les iPhones ont donc une meilleure durée de vie (sachant qu’en plus, il existe un programme de reprise et la possibilité d’acheter du matériel reconditionné). En même temps, vu le prix de l’appareil, on est content qu’il dure dans le temps.

Mais ce n’est évidement pas le seul argument qui m’a fait revenir aux sources.

Je n’ai jamais voulu mettre le prix (celui d’un iPhone) dans une téléphone Android, et globalement j’ai l’impression d’avoir rencontré différents soucis (redémarrage intempestif, bug visuel, application qui crashe, lenteur, etc) alors que je n’avais jamais eu ce type de problèmes sur iPhone. J’ai toujours pris des Android de milieu de gamme, c’est peut-être une des raisons de ces dysfonctionnements, mais j’ai globalement moins confiance dans la qualité du matériel.

Évidemment, point de vue vie privée, j’ai bien senti la différence : applications pleines de pub, applications installées par défaut (avec des pisteurs), omniprésence de Google (sauf si on prend le temps de « rooter » son téléphone et changer le système). Je préfère finalement donc la prison dorée d’Apple à la fausse liberté d’Android. Qu’on le veuille ou non, l’écosystème d’Apple reste efficace et on s’y sent en sécurité. L’entreprise a d’ailleurs mis un grand coup dans le portemonnaie de Facebook, avec la fonctionnalité d’App Tracking Transparency qui a été ajoutée l’an dernier. Autre changement, Safari cache votre adresse IP à Google (qui reste le moteur de recherche par défaut, malgré tout). De plus, d, epuis le début de l’année 2021, chaque développeur d’application est prié d’indiquer sur la fiche App Store de leur app quels sont les usages faits avec les données des utilisateurs. Plein de petits ajouts et réglages qui permettent d’aller plus loin dans la prise en compte de la vie privée des utilisateurs. Alors certes, tout n’est pas parfait et Apple collecte tout de même des données sur nous, mais il les garde au chaud et les utilise pour nous proposer des recommandations personnalisées.

Je pense aussi que mes habitudes de consommations ont évolués. Je n’ai plus besoin d’un très grand écran, je ne fais plus la même chose sur mon smartphone et le fait d’être à temps plein avec un ordinateur portable doit logiquement jouer.

Je dois maintenant réapprendre à utiliser IOS, cet environnement qui a grandement évolué depuis l’époque où je l’avais quitté.

On dit que la mode est cyclique, j’imagine que les habitudes – qui ont la vie dure – le sont aussi.

One thought on “Retour à l’iPhone

  1. J’ai eu exactement le même parcours que toi. J’ai eu un iphone 3 puis 3S et 4 puis décidé de mon tourner vers Android avec un S3. Au début c’est rigolo de rooter son téléphone, de mettre un custom firmware, puis on se lasse de devoir bidouiller en permanence et d’avoir un téléphone qui n’est pas aussi fiable que ça.
    Puis les gros problèmes de batterie à cause d’un process qu’on a du mal à dentifier.

    Retour à l’iphone avec le 6S, ça fait de bien de ne plus de prendre la tête ! Depuis je reste fidèle à la pomme et le 12 avec lequel j’ai une entière satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code