KaiOS, un système d’exploitation mobile simple

KaiOS est un système d’exploitation mobile destiné aux téléphones non-tactiles. Basé sur Firefox OS (système d’exploitation mobile libre et destiné aux objets connectés, proposé et développé par la Mozilla Corporation), il repose sur GNU/Linux et son interface et ses applications sont développées avec les technologies Web. Mozilla travaille toujours avec les équipes de KaiOS afin d’améliorer le moteur de rendu Gecko – logiciel moteur de rendu pour présenter des pages web, lancé par Mozilla en 1998, et incorporé dans diverses applications telles que Firefox ou Thunderbird.

Selon KaiOS Technologies, plus de 120 millions d’appareils dans le monde dans une centaine de pays dans le monde sont équipés de KaiOS.

C’est quoi l’intérêt ?

KaiOS dispose d’un store, avec des jeux, des applications classiques (météo, calculatrice, lecteur de PDF), et surtout des versions adaptés des applications phares qu’on trouve sur Android ou IOS, telles que Facebook, Twitter, Google Maps. On trouve déjà plus de 300 applications sur le store de KaiOS. Il s’agit en réalité de web-apps, très légères et téléchargeables instantanément.

Le système d’exploitation KaiOS est compatible avec la 3G et la 4G/LTE, le Wi-Fi et intègre une puce GPS, ainsi qu’une puce Near Field Communication (NFC) permettant le paiement sans contact.

Lancée en 2017, l’entreprise KaiOS Technologies fait le constat que plus de 4 milliards d’individus sont dépourvus de connexion internet, ce qui représente plus de la moitié de la population mondiale. Avoir un smartphone avec un gros forfait reste très onéreux, et que l’utilisation du tactile n’est pas à la portée de tous, KaiOS propose un système sobre, accessible financièrement, et simple d’utilisation. “Ils permettent d’accéder à 70% ou 80% des fonctionnalités d’un smartphone.”

Les utilisateurs visés sont issus des pays émergents, principalement l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine, où le marché des feature phones (téléphones non tactiles et abordables) est prometteur grâce à un coût de fabrication et donc un prix de vente nettement moins élevé que pour un smartphone d’entrée de gamme.

Quels téléphones ?

Il existe actuellement 35 modèles de téléphone qui font tourner KaiOS, et on retrouve certains anciens de la téléphonie mobile comme Alcatel ou Nokia. Dites au revoir à la batterie qui fond comme neige au soleil. Souvenez-vous des téléphones des années 2000.

« Avec un téléphone KaiOS, vous pouvez rester cinq jours sans le recharger. Jusqu’à 25 jours si vous n’utilisez pas trop internet. C’est très important dans les pays émergents parce que l’utilisateur n’a pas toujours accès à une prise. Et puis il faut que le feature phone soit plus résistant à la poussière, à l’humidité, aux chutes » explique Sébastien Codeville, fondateur de l’entreprise.

Pour ma part, j’ai acheté un Nokia 8110 afin de remonter le temps et revenir à l’époque du fameux 3310. Le Nokia 8110  dispose d’un clapet de protection incurvé que vous pouvez faire coulisser pour répondre aux appels et accéder au clavier, d’un appareil photo 2 MP avec flash LED et d’un écran 2,4 pouces incurvé. Avec une mémoire interne de 4Go, je peux stocker de la musique. Il est d’ailleurs possible d’ajouter une carte SD pour avoir encore plus d’espace disponible.

Et alors ?

J’ai parlé de pays émergents mais il faut tout de même rappeler qu’en France 23% de la population ne se sent pas à l’aise face aux outils numériques (soit 13 millions de personnes) et que selon une étude publiée en novembre 2019 et réalisée par l’Insee, une personne sur cinq en France est incapable de communiquer via Internet. De plus, 7 millions de Français ne disposent pas de connexion internet. La crise actuelle a d’ailleurs bien démontré le besoin d’accompagnement (en terme de matériel et de formation) d’un grand nombre de personnes (particuliers comme professionnels).

On a vu voir quelques initiatives très appréciables pour répondre au manque d’équipement, notamment Emmaüs Connect qui est parvenu à nouer un partenariat avec l’opérateur SFR afin de délivrer gratuitement 4200 recharges, avec appels et SMS illimités et 10Go de données. Emmaüs Connect agit depuis 2013 pour que le numérique profite aussi à ceux qui en ont le plus besoin : les personnes en précarité. L’association continue à proposer du matériel numérique à prix solidaire et se positionne sur un champ d’action spécifique : la lutte contre l’exclusion numérique.

Un autre acteur, encore jeune, peut prendre un rôle dans l’accès aux téléphones mobiles à bas prix, il s’agit de la coopérative TeleCoop, premier opérateur télécom coopératif à vocation écologique et solidaire.

Si vous lisez régulièrement mes articles, je pense que vous allez rapidement comprendre pourquoi cette coopérative est à 100% raccord avec les valeurs que je défends. Imaginer que TeleCoop propose une offre mobile solidaire, avec un téléphone à bas prix tournant sous KaiOS, il n’y a qu’un pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code