Mise à jour 8 – VPN, Crypto-monnaies et chatons

Voilà un nouvel article « mise à jour » dans lequel je vais aborder plusieurs sujets : j’ai testé un nouveau VPN, je me suis fait un « wallet » de crypto-monnaies, et je vais vous parler de « CHATONS ».

On commence avec Mullvad, un service VPN peu coûteux (5 euros par mois) basé en Suède. Simple et efficace.

Pour une fois, pas besoin d’adresse électronique, de numéro de téléphone ou d’informations personnelles pour ouvrir un compte chez eux. Vous aurez juste un numéro de ticket. Vous pourrez ensuite payer par carte bancaire, paypal, virement ou bitcoin. Reste ensuite à télécharger le client VPN (windows, mac, linux) ou à utiliser OpenVPN (sur votre machine et vos appareils mobiles). Mullvad ne conserve aucun log de connexion et vous pouvez échanger avec eux de manière chiffrée. Ils gèrent leurs propres serveurs dans différents pays tels que les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suède, La France, le Canada et les États-Unis d’Amérique.

Si vous cherchez un petit VPN pas trop cher et simple d’utilisation, pourquoi pas Mullvad ? Vous pouvez le tester gratuitement pendant plusieurs heures avant de vous décider. Il fonctionne très bien mais n’ayant pas réellement besoin de choisir le serveur de sortie, mon VPN provenant de chez FAImaison me suffit amplement.

J’utilise peu les crypto-monnaies mais leur fonctionnement m’intéresse et je pense que ça peut toujours être utile d’avoir un peu de sous de côté. Si un jour je suis en voyage et que ma carte bleue est bloquée ou perdue, les crypto-monnaies pourraient grandement me dépanner.

Après avoir lu le test bien complet d’Angristan sur le wallet Coinomi, j’ai décidé de regarder de plus près et d’investir aussi quelques euros dans d’autres monnaies plus ou moins connues. C’est toujours un pari mais je pense que la valeur des crypto-monnaies va continuer de monter, et que leur utilisation va s’amplifier avec le temps.

De plus, je trouve notre système bancaire plutôt archaïque, globalement lent, et surtout opaque. Un virement met plusieurs jours à arriver, on ne sait pas comment l’argent circule, il y a des frais assez importants (pour ceux qui ne sont pas dans une banque en ligne), etc. Et globalement, ma banque sait ce que j’achète et à quoi me servent mes sous. C’est aussi pour cette raison que je n’utilise plus de carte de fidélité quand je fais mes courses.

D’ailleurs, j’en profite pour vous informer que Orange va lancer une banque en ligne. Vous ne voyez pas le rapport ? Si mon fournisseur d’accès à internet – qui connaît les sites que je consulte – me sert également de banque, alors le croisement d’informations (sites visités + dépenses visibles sur mon relevé de compte) est encore plus facile. Moi, ça ne me plaît pas.

C’est aussi pour ça que les crypto-monnaies me plaisent. Les échanges se font de pair-à-pair, les paiements sont instantanés, avec des coûts proches de zéro, et ces réseaux de paiement sont entièrement décentralisés sans autorité centrale.

Pour continuer sur les monnaies, il faut également parler du réseau Duniter.

Duniter est un projet de monnaie cryptographique qui a pour but d’implémenter des logiciels libres créateurs de monnaies libres au sens de la théorie relative de la monnaie. Ces monnaies libres permettront la mise en place d’un équivalent du revenu de base par création monétaire. La première monnaie libre qui résulte de Duniter est la Ğ1 (June).

Dans la monnaie libre Ğ1, il est nécessaire pour être membre, d’avoir cinq certifications et d’être à une distance inférieure à cinq sauts de 80 % des sentinelles de la toile de confiance. Il est possible d’émettre au maximum cent certifications. Ces conditions créent une toile de confiance avec une moyenne de seize millions de membres. Je cherche actuellement à me faire certifier, je dois donc rencontrer des gens pour prouver que je suis bien moi, que je gère ma clé publique, et que j’ai compris la licence d’utilisation de cette monnaie. J’ai bien conscience que ça peut être un peu compliqué à comprendre… N’hésitez pas à consulter la licence et lire les informations sur le fonctionnement de la toile de confiance et la création de cette monnaie.

Vous avez peut-être aussi entendu parler des CHATONS.

Je ne fais pas référence aux petites boules de poils qui font « miaou » (quoique…) mais au Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires. Ce collectif – initié par l’association Framasoft suite au succès de la campagne « « Dégooglisons Internet » » – rassemble des structures souhaitant éviter la collecte et la centralisation des données personnelles au sein de silos numériques du type de ceux proposés par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft).

Je vous ai déjà parlé de Framasoft (association qui soutient un réseau de projets concrets qui promeut le Libre et sa culture auprès du grand public). Eh bien vous pouvez voir cette association comme une AMAP du logiciel libre. CHATONS est donc un collectif qui regroupe toutes ces petites structures proposant des services en ligne (par exemple du mail, de l’hébergement de sites web, des outils collaboratifs, des outils de communication, etc.)

Parmi ces structures, on retrouve Duchesse, une association loi 1901 installée à Nantes, qui a officiellement ouvert ses services il y a quelques jours. Vous pouvez accéder à un salon de discussion, un planificateur de rendez-vous, un outil pour sauvegarder et classer vos articles, ainsi qu’un Nextcloud (qui permet de stocker et synchroniser ses fichiers, son agenda, sa liste de contacts).

Il y a également Drycat qui vous propose d’autres services tel que Lufi (un outil de partage de fichiers), Lutim (un outil de partage d’images), PrivateBin (pour partager des notes de manière chiffrée), ou encore une instance Mastodon.

Je parle de ces deux CHATONS là (bien qu’il en existe d’autres dans ma région) car j’ai rencontré les personnes qui gèrent ces infrastructures. C’est tout l’intérêt de la démarche : je sais qui administre le serveur, qui gère les données qui transitent dans les services que j’utilise, je peux discuter directement eux avec en cas de problèmes ou si j’ai des questions, et je peux contribuer à cette infrastructure (d’un point de vue matériel, logiciel ou financier).

Si vous voulez reprendre le contrôle de vos données, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

2 thoughts on “Mise à jour 8 – VPN, Crypto-monnaies et chatons

  1. Petite précision car je ne suis pas certain que ça soit clair à la lecture de l’article. N’importe qui peut échanger des Ğ1 sur le réseau Duniter. Devenir membre est seulement nécessaire si on souhaite participer à la co-création de monnaie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code